Antananarivo : au cœur d’un grand projet d’assainissement

  • 4 mars 2024

Le Ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène, FIDINIAVO RAVOKATRA, a déclaré ce jour à Ampasapito lors de la cérémonie de la remise d’équipement de gestion de déchets solides de la capitale, que l’eau potable et l’assainissement sont des éléments indissociables de la vie quotidienne. Dans le cadre de l’initiative « Clean Madagascar 2023 », le gouvernement japonais s’engage à investir 25 milliards d’Ariary sur quatre ans, de février 2023 à juin 2026.

Les quatre piliers de ce projet comprennent le nettoyage de l’eau de pluie, de l’eau utilisée, des déchets solides, et la gestion des matières fécales éparses. La ville d’Ampefiloha a été spécifiquement choisie pour le projet pilote en raison de son système de gestion de l’assainissement et de l’hygiène réputé efficace.
Au cours du mois d’avril, le lancement du projet pilote est en cours, marquant une étape dans la réalisation de ce plan. Le président Andry Rajoelina, a souligné l’importance d’Antananarivo comme le reflet de Madagascar et a reconnu les nombreux défis auxquels la capitale est confrontée.

Le Président Andry Rajoelina a annoncé son intention de soutenir le Projet de Développement Social (PDS) de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) et ses équipes pour améliorer la proximité avec la population. Cette initiative vise à offrir un environnement sain et digne aux habitants de la capitale de Madagascar.  Il prévoit d’effectuer des visites dans divers quartiers en compagnie des responsables de la ville. L’objectif est de superviser et de coordonner les efforts visant à améliorer les conditions de vie des citoyens. Parmi les actions énumérées par le Président figurent la réhabilitation des ruelles, l’installation d’éclairages publics, la construction de blocs sanitaires, ainsi que la mise en place de centres de santé. Ces mesures visent à améliorer l’infrastructure urbaine et à promouvoir le bien-être des habitants de la capitale.

Le Président de la délégation spéciale de la CUA a exprimé sa gratitude envers le Président pour la responsabilité confiée, saluant la contribution essentielle du gouverneur de la région Analamanga et du ministre dans l’assainissement de la ville et la réhabilitation des routes. Il a également salué le soutien de la Japan International Cooperation Agency (JICA).

L’ambassadeur du Japon a exprimé sa satisfaction de participer à la remise de ces matériaux destiné au site Andralanitra dans le cadre du projet GESDA. Ce projet, conforme au plan de développement urbain élaboré en 2019 avec l’assistance technique du Japon, vise à mettre en place des équipements de gestion efficace des déchets. Le gouvernement japonais investit 25 milliards d’Ariary dans l’acquisition d’équipements, tels que des camions, pour soutenir la réalisation de la vision d’une capitale plus propre.

Le don remis ce jour consiste en une variété d’équipements Les équipements donnés comprennent 32 camions multibennes, 6 camions benne pour la collecte et le transport des déchets, 2 camions bennes pour l’exploitation du site de décharge d’Andralanitra, 1 bulldozer, 2 excavateurs, 189 bacs à ordures, 2 pick-ups, 8 motos et un magasin d’outils de réparation. Les véhicules sont également accompagnés de matériels d’entretien et de pièces de rechange.

Cette coopération de longue date entre la ville d’Antananarivo et le Japon, qui compte plus de 60 ans, s’inscrit dans la politique générale de l’État malagasy. Le gouvernement japonais, en partenaire engagé, contribue de manière significative au développement durable de la Grande Île

Partagez :
Carinah Mamilalaina