• 7 mars 2024

Le ministère des Mines de Madagascar s’engage à renforcer les compétences de gestion dans le secteur aurifère et à lutter contre le trafic d’or dans le cadre de ses objectifs à 100 jours. Pour atteindre ces objectifs, il est prévu d’identifier et d’éliminer 20 mines d’or illégales afin de mettre fin à l’exploitation illégale. Une coopération renforcée entre la police et le ministère est en cours de mise en place, notamment pour renforcer les contrôles aux frontières afin de lutter contre le trafic d’or.

Des efforts particuliers sont également nécessaires pour rapatrier les devises des exportateurs autorisés en septembre 2023. Le Président de la République a donné des instructions aux exportateurs agréés pour qu’ils mettent en place des “comptoirs” dans les deux mois suivant l’agrément. Ils doivent respecter les accords signés, notamment en ce qui concerne le poids de l’or exporté et le rapatriement des fonds à Madagascar. En cas de non-respect de ces conditions, les agréments seront révoqués.

Partagez :
Sissie Raveloson