140e anniversaire du traité Germano-malagasy : amitié renouvelée

  • 16 mai 2023

Le traité fut signé le 15 mai 1883 à Berlin. Cette date marqua alors une date mémorable et historique entre Madagascar et l’Allemagne en termes de coopération avec un pays étranger. Depuis, la relation entre les deux pays fut et reste « amicale » et est également la plus vieille entre Madagascar et ses partenaires.

Les discours successifs de l’Ambassadeur de l’Allemagne à Madagascar, Michael Hausler, et du ministre des Affaires étrangères malagasy, Yvette Sylla, ont prouvé par leurs contenus que malgré les péripéties vécues par les deux pays, le temps passe, l’amitié reste.

Michael Hausler commença son discours par « seul le mot prononcé fait foi », suivi par des vœux de consolidation et de raffermissements des relations. Celui du ministre Ivette Sylla invoque la profondeur des relations avec un objectif de paix et de prospérité.

Yvette Sylla n’a pas oublié de mentionner la particularité de la relation avec l’Allemagne, « souvent méconnue, discrète, préférant, dans une tradition bien allemande, l’action décisive et efficace à la publicité et aux acclamations », se rapportant à la célèbre « rigueur germanique ».

Les engagements amicaux des deux pays ont été plusieurs fois renouvelés à travers les sessions de négociations annuelles intergouvernementales. Le plus récent remonte en mai 2022 et matérialisé par un nouveau protocole de coopération mettant sur la table un fonds à hauteur de 47 millions d’euros. L’année précédente, dans le cadre de la même négociation, les deux pays ont conclu un fonds additionnel d’accompagnement et de soutiens de projet et de programme à hauteur de 63 millions d’euros.

Les domaines de coopérations demeurent la préservation de l’environnement, la sécurité alimentaire, l’énergie et la bonne gouvernance, notamment l’appui aux collectivités territoriales décentralisées.

Ce renouvellement perpétuel de l’amitié germano-malagasy a été également marqué par le retour du service consulaire de l’Ambassade d’Allemagne en 2022. Les demandes de visas ne seront plus traitées à Dar es-Salaam comme il fut quelques années auparavant, mais directement à Antananarivo. La durée d’attente a été réduite à un minimum nécessaire, ce qui constitue un signal politique fort souligne le diplomate allemand.

Partagez :
Mahandry