MINAE, Suzelin Ratohiarijaona : « continuité, amélioration et accélération »

  • 17 janvier 2024

Le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Suzelin Ratohiarijaona, celui qui a été chargé de remplacer Ramilison Harifidy à la tête du département de l’Agriculture et de l’Elevage s’attellera dès la semaine prochaine aux préparatifs des missions qu’il aura à accomplir, conformément à sa prestation de serment à Iavoloha.

Après une rencontre avec  les différentes coopératives et associations et groupements de maisons agricoles qu’il aura à organiser dès la semaine prochaine, le ministre Suzelin Ratoharijaona a présenté les activités urgentes. En première ligne figure la « grande campagne  agricole », notamment rizicole, cela à titre de poursuite des efforts que son prédécesseur et son vice-ministre ont accomplis.

En parallèle, le nouveau ministre a dans sa vision personnelle la remise en considération des agricultures hors saison agricole, communément appelée « voly avotra » en malagasy, comprenant en grande partie une diversité de légumineuses.

D’emblée, le ministre a présenté brièvement les trajectoires de son plan à l’issue de la cérémonie de passation entre lui et ses deux prédécesseurs. Ce plan se résume en trois axes stratégiques : renforcements de l’agriculture pluviale ; renforcement des appuis en engrais, semences et matériels agricoles ; renforcement des appuis techniques et financiers, le tout bouclé par le renforcement des appels aux investisseurs et aux investissements ainsi qu’aux partenaires.

Le ministre a félicité humblement ses prédécesseurs de ce qu’ils ont accompli. Les  trois se connaissent personnellement et professionnellement, lui, Ramilison Harifidy et le Dr Raymond, chargé précédemment du vice-ministre de l’élevage, étant jadis des anciens collaborateurs et anciens coéquipiers dans le même département. Le ministre Suzelin  a même évoqué une anecdote et quelques péripéties de ce   qu’ils ont vécu ensemble jadis, durant laquelle ils étaient membres du staff du ministère en évoquant entre autres la réussite du projet de Mandrare.

Partagez :
Mahandry