Madagascar mobilise ses forces contre la corruption sexuelle : un pas décisif vers l’intégrité et l’égalité de genre

  • 22 novembre 2023

Dans un effort concerté visant à renforcer la prévention et la lutte contre la corruption basée sur le genre, le Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité (CSI) a réuni un groupe de travail multidisciplinaire financé par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Cette initiative, alignée sur les recommandations des Nations Unies, vise à accroître la conformité de Madagascar dans la lutte contre la corruption sexuelle.

Le groupe de travail a été formé pour élaborer des stratégies de réflexion, de prévention et de sensibilisation sur la question. Il est composé de représentants du ministère de la Justice, du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, du ministère de l’Éducation nationale, du Bianco, du PAC, de la Gendarmerie nationale, de la Police nationale, ainsi que de la société civile représentée par les ONG comme TI-MG, Tolotsoa, ECPAT et ASPE I. À cet effet, une table ronde sur la thématique « Prévention et lutte contre la corruption sexuelle » a été organisée à l’Hôtel Colbert Antaninarenina. Les membres du groupe de travail partageront les résultats de leurs travaux, y compris un avant-projet de texte sur la lutte contre la corruption sexuelle à Madagascar. L’événement vise à sensibiliser le public à l’ampleur du phénomène et à informer sur les dispositions législatives en vigueur.

Une cérémonie de présentation et de remise de prix aux lauréats d’un concours, conçu pour impliquer et sensibiliser davantage les jeunes à la réalité de la corruption sexuelle, constituera un moment fort de l’événement. Cette approche novatrice témoigne de l’engagement du CSI et de ses partenaires à mobiliser toutes les parties prenantes, y compris la jeunesse, dans la lutte contre cette forme de corruption.

Partagez :
Sissie Raveloson