Douanes Malagasy : Réduire le traitement des marchandises

  • 25 janvier 2024

Le Projet Smart Scanning est une initiative révolutionnaire visant à accélérer le processus de libération des marchandises importées à Madagascar. Cette initiative vise à réduire considérablement les délais de libération des marchandises, passant de 30 heures à seulement 3 heures.

Lainkana Zafivavona Ernest, le directeur général de la douane, a annoncé que le Projet Smart Scanning débutera ses opérations dès le début du mois de février. Cette annonce a été faite lors de la Journée Internationale de la Douane. Selon le directeur général, cette initiative permettra une multiplication par 4 de la libération des marchandises au Port de Toamasina.

Le Projet Smart Scanning s’inscrit dans la politique générale de développement du gouvernement malgache. En parallèle à cette initiative, le gouvernement prévoit également la construction d’une route reliant le port de Toamasina à la capitale. Cette infrastructure facilitera le transport des marchandises et contribuera ainsi à stimuler l’économie du pays.

Simplification des procédures douanières et renforcement de la surveillance

Le nouveau scanner utilisé dans le cadre du Projet Smart Scanning est le fruit d’une collaboration entre l’USAID, les douanes coréennes et les autorités locales. Son objectif principal est de simplifier les procédures douanières tout en renforçant la surveillance des agents. Grâce à cette technologie de pointe, les marchandises pourront être scannées de manière plus efficace, ce qui permettra d’accélérer le processus de libération.

Selon le directeur général de la douane, le Projet Smart Scanning ne se limite pas aux besoins économiques locaux, il a également des implications internationales. En effet, la mise en œuvre de ce projet facilitera l’installation du cabotage maritime national. Auparavant, les marchandises à destination de Toliara depuis des pays comme Maurice ou La Réunion subissaient des coûts de fret élevés et des procédures inadaptées. Désormais, avec le scanning à 100 %, toutes les marchandises seront dirigées vers le Port de Toamasina, offrant des itinéraires plus efficaces vers d’autres ports nationaux tels que Majunga, Diego, Tuléar et Vohémar.

Lors de cette journée, le ministre de l’Économie et des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinirinason, a indiqué que le projet de réforme va au-delà de l’installation du Smart Scanning. Elle englobe également la nécessaire amélioration des infrastructures routières. Un des défis majeurs pour les usagers de la RN2 est l’état de la route, résultant du flux de poids lourds et des pluies incessantes dans la région orientale. Le gouvernement malgache a obtenu un financement pour la construction du trajet reliant le port de Toamasina à la RN2, adressant ainsi les préoccupations des usagers de cette route . La Ministre a souligné l’importance d’atteindre les communautés vivant le long de cette route pour assurer le succès continu de ce projet, mettant en avant l’engagement du gouvernement envers le bien-être de ses citoyens. Évoquant les responsabilités du Ministère de l’Économie et des Finances, le ministre a souligné une priorité importante : rembourser les devises étrangères lors de l’exportation de marchandises. La société Finex a été désignée pour cette mission, avec le processus de remboursement entrant en vigueur dès aujourd’hui. Les détails de cette procédure seront bientôt divulgués au public.

Partagez :
Carinah Mamilalaina