790 000 USD pour renforcer la résilience dans le Grand sud de Madagascar

  • 1 février 2024

Le Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes (BNGRC) a été le lieu d’une cérémonie officielle marquant la remise des Kits SAP (équipements du plan d’alerte précoce) offerts par la Banque Mondiale à travers le projet MIONJO, représentant un investissement significatif de 790 000 dollars.

Ce projet, financé par la Banque mondiale, a été lancé par le gouvernement malgache pour renforcer la résilience dans le sud de Madagascar, une région confrontée à des défis sociaux, environnementaux et sécuritaires. La sous-section 1B du projet, axée sur la durabilité sociale, l’engagement citoyen et la prévention des conflits, a doté le BNGRC d’outils essentiels.

La cérémonie a souligné l’importance du développement de systèmes d’alerte précoce et de gestion de crise. Divers équipements, tels que des drapeaux, des sifflets, des mégaphones, des klaxons et du matériel électronique, ont été remis, mettant en avant l’engagement envers la prévention et la gestion des risques potentiels.

Cette initiative, fruit de la collaboration entre le projet MIONJO et le BNGRC. Elle met  l’accent sur la participation communautaire et locale dans la gestion des catastrophes. Madagascar montre ainsi sa volonté de prendre en charge la gestion des risques, avec une distribution diversifiée de dispositifs alliant technologies modernes et traditionnelles pour s’adapter aux réalités locales. La cérémonie a réuni des personnalités clés, dont la coordinatrice nationale du projet MIONJO, Anjara Manantsara, le Directeur général du BNGRC, le Général Olivier Andriakaja, ainsi que des représentants des partenaires présents.

Partagez :
Sissie Raveloson